Le gouverneur de la Banque Nationale d’Angola rejette l’hypothèse d’une dévaluation discrète du kwanza

By | January 4, 2018

Pour le gouverneur de la Banque Nationale d’Angola (BNA), il n’y aura pas de de dévaluation discrète du kwanza, la monnaie nationale ; cette possibilité a été rejeté par lui lors d’une conférence de presse pour présenter le Programme de Stabilisation Macroéconomique 2018.

M. José de Lima Massano a précisé que la banque centrale va créer une bande flottante et que « si ce n’est pas dépassé, il n’y aura pas d’intervention », ajoutant que « ce sera le marché qui détermine le taux de change du kwanza et la dépréciation de la monnaie », Selon l’agence de presse Angop.

« Techniquement, ce qui se passera avec la monnaie nationale, avec l’adoption du régime de taux de change flexible, est une dépréciation (perte de valeur réelle) ou appréciation (évaluation) dictée par les mécanismes du marché de l’offre et de la demande », a précisé M. Massano.

Le ministre des Finances M. Archer Mangueira avait déjà admis dans une interview publiée par The Banker, un magazine du groupe Financial Times, qu’il étudiait la fin de l’indexation du kwanza au dollar mais suivait de près la variation de la monnaie pour s’assurer qu’elle ne fluctuerait pas de manière incontrôlée.

« Observons de près la grande différence entre le taux de change officiel et le taux de change parallèle et laissons flotter la monnaie, mais cela sera fait avec vigilance pour s’assurer que le taux de change du kwanza ne devienne pas incontrôlé », a fait observer le ministre.

Dans l’interview, le ministre angolais des Finances affirme que le pays a « depuis avril 2006, supporté un lourd fardeau pour avoir maintenu un taux fixe contre le dollar », ce qui a causé un énorme écart entre le taux officiel de 166 kwanzas pour le dollar et 430 kwanzas par dollar dans les transactions sur le marché noir.

En 2009, la BNA a dévalué la monnaie de 18%, sous la pression de la chute des réserves de change suite à la crise économique et financière de 2008, avec une dépréciation discrète de 5,1% en juin 2015, le dollar US valant 117 kwanzas contre les 111 kwanzas précédents.