LE GROUPE ITALIEN ENI PROCEDE A LA VENTE DE SA PARTICIPATION DANS LE BLOC PETROLIER AU MOZAMBIQUE

By | March 2, 2017

Au cours des prochaines semaines, le groupe italien ENI signera un contrat pour vendre une participation dans le bloc de la zone 4 du bassin de Rovuma dans le nord du Mozambique, a déclaré le PDG M. Claudio DESCALZI dans le journal Financial Times.

M. DESCALZI n’a pas identifié l’acheteur de la participation, dont le montant s’élève à quelques milliards de dollars, mais le groupe américain ExxonMobil est considéré comme le candidat le plus probable car il dispose déjà des licences d’exploration pétrolière au Mozambique.

La cession de cette participation intervient avant l’annonce relative à la décision finale sur l’investissement dans le champ du Coral Sud, la première zone du bloc Area 4 à être opérationnelle.

En octobre 2016, le président de la compagnie pétrolière nationale du gouvernement mozambicain ENH, M. Omar Mitha a déclaré que le groupe ExxonMobil serait un partenaire du groupe italien dans l’exploration des grandes réserves de gaz naturel dans ce bloc.

À cette époque, M. Mitha affirmait que l’entrée d’ExxonMobil était d’un important gain, principalement en raison de l’expérience qu’il a dans la production et la distribution globales de gaz naturel.

« La compagnie ExxonMobil travaille déjà au Mozambique et nous avons eu des réunions régulières en tant que partenaires d’abord dans le cinquième appel d’offres à Angoche et les blocs de Sofala et Zambezi et, deuxièmement, en ce qui concerne son entrée dans la Zone 4», a précisé le PDG de la compagnie ENH en assurant que, dans le cas particulier de la zone 4, le groupe américain détiendra une participation minoritaire.

La compagnie ENI est l’opérateur de la zone 4 avec une participation indirecte de 50% détenue par l’intermédiaire de sa filiale Eni East Africa (EEA), qui détient à son tour 70% de la zone 4.

En effet, Les autres partenaires sont ENH, avec une part de 10%, le groupe portugais Galp Energia (10%), Kogas de Corée du Sud (10%) et la compagnie China National Petroleum Corporation (CNPC) a une participation indirecte de 20% dans Eni East Africa .

(macauhub)