Le groupe Obtala signe un accord entre le Mozambique et la Chine

By | July 6, 2018

Le groupe Obtala Limited surveille « avec une attention particulière » le protocole d’accord signé au mois de juin entre les gouvernements chinois et mozambicain pour la construction d’un parc de traitement industriel du bois au Mozambique, a indiqué le groupe dans une mise à jour d’une déclaration antérieure incluant résultats du premier semestre et du deuxième trimestre.
La déclaration a ajouté qu’à cet égard, l’un des principaux employés de la filiale du groupe au Mozambique, M. Adriano Rafael, a été nommé pour accroître les ventes sur le marché intérieur.

Le mémorandum d’accord signé entre les deux pays permet au Mozambique d’obtenir des informations fiables sur la quantité de bois quittant le pays à destination pour la Chine et prévoit que les deux pays travaillent conjointement dans l’exploration, le transport, la vente et l’exportation du bois.
Selon précision du communiqué, au Mozambique, les permis d’abattage des arbres ont été délivrés plus tard que prévu le 12 juin 2018 et les licences d’exportation le 25 juin, et la filiale d’Obtala, Argento Mozambique, était l’une des 28 entreprises à obtenir une licence d’exportation.
« Le niveau de transformation domestique que chaque espèce de bois doit subir pour être exporté n’a cependant pas encore été annoncé », indique le document.
Le groupe poursuit en disant que bien que des procédés améliorés aient été introduits à la scierie de Nampula, l’incertitude causée par le retard dans la délivrance des licences obligeait la direction à revoir en détail le modèle économique, « ce qui permettait de conclure programme de réduction et un changement de stratégie ».

Au cours du premier semestre, le groupe a enregistré un chiffre d’affaires de 7,3 millions de dollars américains et a traité au cours du deuxième trimestre un volume record de 3 800 mètres cubes de bois, contre 3 600 mètres cubes au premier trimestre.
Basé à Guernesey, le groupe Obtala, dispose de 10 concessions forestières au Mozambique, à savoir dans la province de Manica, qui occupe une superficie de 120 000 hectares.

(macauhub)