Le Mozambique augmentera sa régulation concernant l’activité halieutique pour l’année 2020

By | April 3, 2020

Le Mozambique devrait capturer plus de 461 000 tonnes de poisson dans la campagne de pêche actuelle, un chiffre qui se compare à 410 000 tonnes l’année précédente, la plus grande contribution devant être assurée par la pêche artisanale, a déclaré à Maputo le ministre de la Mer, des Eaux intérieures et de la Pêche.

Mme Augusta Maíta, lors du lancement officiel de la campagne de pêche 2020 lors d’une cérémonie tenue dans la capitale du pays, a également déclaré que les perspectives pour cette année étaient encourageantes en termes de captures, mais a rappelé qu’elle vivait une année vraiment atypique avec la pandémie du nouveau virus corona.

« De nombreux pays, y compris nos voisins, prennent des mesures drastiques pour empêcher la propagation de cette maladie, comme, par exemple, la fermeture des activités, mais nous n’avons pas d’autre choix que d’augmenter la production nationale », faisait-elle observer, propos repris par le journal du matin Notícias, de Maputo.

L’ouverture de la campagne de pêche a coïncidé avec la fin de l’interdiction imposée il y a quatre mois, et le ministre a corrigé l’idée qu’il s’agit d’une sanction ou d’un mécanisme gouvernemental pour empêcher l’exercice de l’activité tout au long de l’année.

« En fait, le veda est une mesure de gestion nécessaire pour continuer à pêcher aujourd’hui, demain et toujours”, a souligné Mme Maíta.

Pendant la période d’interdiction, 11,1 tonnes de crevettes, 3,5 tonnes de crabe et 42,6 tonnes de poissons différents ont été saisies pour non-conformité, avec 113 amendes correspondant à une valeur d’un peu plus de quatre millions de meticais.

L’inspection a impliqué la police des côtes, des lacs et des rivières et la police pour la protection des ressources naturelles et de l’environnement et a visité 235 centres de pêche, ayant inspecté 4438 bateaux et 4817 engins de pêche, en plus d’avoir saisi et détruit 949 engins.