Le Mozambique met en place une stratégie pour attirer les investissements chinois

By | July 22, 2019

Le Mozambique est en train de finaliser une nouvelle stratégie visant à attirer les investissements chinois, axée sur l’industrie agroalimentaire et l’industrie légère, à un moment où le pays est également recherché par les fabricants chinois de produits pharmaceutiques et de matériel médical.

Le Centre du commerce international en abrégé ITC indiquent que la stratégie sera élaborée dans le cadre du programme Partenariat pour l’investissement et la croissance en Afrique (PIGA) et sera mise en œuvre par l’Agence de promotion des investissements et des exportations du Mozambique.

« Les participants impliqués au processus de définition de la stratégie incluent des fonctionnaires spécifiques à un secteur, le secteur privé mozambicain et des représentants du gouvernement chinois et du monde des affaires », révélait l’ITC.

La stratégie, qui doit être achevée cet été, « fournira au Mozambique une feuille de route pluriannuelle pour cibler les nouveaux investisseurs, pour s’appuyer sur les investisseurs existants et travailler avec les acteurs du climat de l’investissement pour entreprendre des réformes stimulant l’industrie dans quatre sous-secteurs que sont la fabrication vêtements, la production textile, la transformation des noix de cajou et la transformation des fruits ».

La Chine a occupé la position de ceux qui étaient traditionnellement les principaux pays d’origine des investisseurs étrangers à savoir le Portugal et l’Afrique du Sud.

L’investissement a été principalement destiné aux secteurs non productifs, tels que les infrastructures de transport et de l’immobilier.

L’ITC mentionnait que la stratégie chinoise « Aller de l’avant », vise à encourager les entreprises chinoises à investir à l’étranger, et devrait « encourager des valeurs sans précédent d’investissement productif direct » en Chine, et « le gouvernement du Mozambique a décidé d’attirer une part importante de cet investissement ».

Selon l’ITC, les entreprises chinoises s’intéressent au marché des équipements médicaux au Mozambique et dans les pays voisins, comme en témoigne une série de présentations faite au mois de juin par l’ITC et « la Chambre de commerce chinoise pour l’importation et l’exportation de médicaments et de produits de santé ».

Pour M. Jiang Xuejun, chef de l’ITC pour l’Asie et le Pacifique, « la croissance rapide du processus d’industrialisation (africaine) du continent ces dernières années, l’amélioration significative des infrastructures de transport et la création de la zone de libre-échange continentale africaine – qui couvre plus de 50 pays africains – représentent ensemble des opportunités historiques importantes pour les centres régionaux de production pharmaceutique en Afrique ».

L’investissement pharmaceutique chinois « pourrait avoir un impact majeur sur les améliorations sociales et économiques sur le continent africain » en contribuant à rendre les médicaments fiables, de qualité et à moindre coût, ainsi qu’à un prix abordable, faisait observer l’ITC.