Le Premier ministre garantit les droits des entreprises opérant dans la mer de Timor

By | October 4, 2019

Lees droits des entreprises en activité seront protégés et respectés par le passage de l’ancienne zone de développement pétrolier commune à la juridiction exclusive du Timor-Oriental, a annoncé jeudi le Premier ministre timorais dans un communiqué.

Monsieur Taur Matan Ruak qui s’exprimait au premier Sommet du pétrole et du gaz au Timor-Leste, qui a réuni des experts nationaux et étrangers, des professionnels du secteur et des entreprises à Dili, a rappelé que le gouvernement avait approuvé un ensemble de mesures législatives pour assurer une transition sans heurt et efficace, respecter pleinement et protéger les droits légitimes et les attentes des entreprises.

Repris par l’agence de presse Lusa, le Premier ministre a également déclaré que la coopération à long terme du Timor-Oriental avec diverses entreprises internationales « jetait et mettait en place de bonnes bases pour le développement de l’industrie pétrolière au Timor-Oriental » et constituait « un bon moyen pour les nouveaux arrivants dans cette région menant actuellement des activités d’exploration », telles que Timor Resources, Carnarvon ou la Timorese National Petroleum Company.

Taur Matan Ruak a évoqué le lancement prochain d’un appel d’offres pour la concession de 18 nouveaux blocs de pétrole, sept à terre et le reste en mer dans la zone exclusive du Timor-Leste, processus qui sera mené par l’Autorité nationale du pétrole et des minéraux. (ANPM), en tant que régulateur du secteur pétrolier.

Le nouveau traité sur les frontières maritimes entre l’Australie et le Timor-Oriental, entré en vigueur le 30 août, prévoit un régime transitoire entre le précédent traité en vigueur dans la mer du Timor et le nouveau document, qui transfère des ressources dans divers domaines de l’exploitation de la juridiction australienne ou conjointe à la juridiction du Timor oriental.