Le Sao Tomé-et-Principe doit augmenter sa production nationale et réduire ses importations

By | September 12, 2019

Sao Tomé-et-Principe doit augmenter la production nationale afin de réduire les importations, a déclaré Francisco Ramos au ministre de l’Agriculture, de la Pêche et du Développement rural.

À l’époque, le ministre avait présidé le lancement du projet «Soutenir la capitalisation et l’amélioration des productions horticoles pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle», avec le soutien de l’Agence des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

« Sao Tomé-et-Principe dispose de conditions liées à son sol et de climat favorables pour la production de fruits, de légumes, de tubercules et de bétail afin de remplacer les importations massives de certains produits de qualité douteuse », déclarait-il, celui-ci repris par l’agence de presse STP-Press.

Le projet a été présenté au Centre d’amélioration technique de l’agro-élevage dans le district de Mezochi, en présence du représentant de la FAO, qui en assure la mise en œuvre avec un budget estimé à environ 234 000 dollars.

Les données du ministère du Développement rural et de l’Agriculture montrent que l’économie de Sao Tomé-et-Barbuda est très peu diversifiée et que l’agriculture reste le secteur prédominant avec une contribution d’environ 20% au produit intérieur brut et touchant près de 60% de la population active.