Le secteur industriel angolais a besoin de normes techniques de certification des produits

By | January 9, 2017

Le secteur industriel angolais perd en compétitivité en raison du manque de normes techniques pour certifier les processus et les entités qui garantissent aux consommateurs la fiabilité attendue d’un système de qualité standard, a déclaré le ministre angolais de l’Industrie.

Mme Bernarda Martins, citée par l’agence de presse angolaise Angop, a déclaré que ces échecs ouvrent la voie à l’introduction sur le marché de produits de mauvaise qualité qui sont une concurrence déloyale à ceux produits selon les normes internationales.

Le ministre a souligné la nécessité de soutenir le secteur industriel angolais avec des programmes de formation pour les entrepreneurs et les travailleurs, afin d’encourager les processus et les produits de l’entreprenariat et de l’innovation via les centres technologiques.

« La réalité macroéconomique se reflète dans le cas de la fabrication, dans la contraction du marché intérieur ayant un impact sur les ventes des entreprises, situation aggravée par le manque de devises disponibles pour nos industries pour l’achat de matières premières, de pièces d’équipements et l’assistance technique à l’étranger », a ajouté le ministre.

En considérant le bilan des activités du ministère, Mme Bernarda Martins a déclaré que la production industrielle angolaise a donc chuté, après une croissance très positive de 2002 à 2014, avec un période de discontinuité en 2009 suite à la crise économique et financière mondiale.

Le secteur manufacturier compte deux mille entreprises actives, employant 30 000 travailleurs, représentant ainsi 4,3% du produit intérieur brut et entre 2009 et 2013, et a approuvé des transactions évaluées à 1,3 milliard de dollars US, selon les chiffres fournis en décembre par le ministre de l’Industrie.

(macauhub)