Lees services bancaires du Cap-Vert se préparent à mettre en place et à appliquer des mesures gouvernementales pour soutenir l’économie grâce à Covid-19

By | April 9, 2020

Les banques commerciales en activité au Cap-Vert soutiennent les mesures de soutien à l’économie annoncées par le gouvernement mais ont soulevé certaines inquiétudes liées à l’éligibilité des entreprises, à l’objet et à la proportionnalité de la valeur à attribuer à chaque entreprise, a rapporté la presse locale.

Ces inquiétudes ont été exprimées mercredi lors d’une réunion entre le Premier ministre, monsieur Ulisses Correia e Silva et le vice-premier ministre et ministre des Finances, monsieur Olavo Correia, avec le gouverneur de la Banque du Cap-Vert, monsieur João Serra et des représentants de la banques commerciales et compagnies d’assurance.

Le président exécutif de Banco Comercial do Atlântico (BCA), Francisco Costa, a assuré que sa banque était «pleinement alignée» sur les politiques gouvernementales et serait en «première ligne» pour assurer, à partir de la semaine prochaine, la mise en œuvre du les mesures de défaut et la conception du crédit à travers les lignes créées par le gouvernement.

Dans le même ordre d’idées, le président du conseil d’administration de l’institution financière Banco Cabo-verdiano de Negócios (BCN), monsieur Paulo Lima, a déclaré que ces mesures étaient « nécessaires » et avaient été prises en « un temps record », et sa préoccupation était de savoir si ces mesures arrêter les entreprises qui en ont le plus besoin et celles qui en ont le plus besoin.

Toutes les banques espèrent signer dans les meilleurs délais le protocole qui établit le cadre opérationnel et le cadre stratégique de mise en œuvre de ces mesures.

La Banco de Cabo Verde a clarifié mardi les conditions d’accès à des mesures de protection du crédit exceptionnelles et temporaires pour les familles, les entreprises, les institutions privées de solidarité sociale, les associations à but non lucratif et les autres entités de l’économie sociale.

Cette clarification fait suite à l’entrée en vigueur du décret-loi n ° 38/2020, du 31 mars, qui établit de telles mesures exceptionnelles et temporaires pour la protection des crédits, ainsi qu’un régime spécial de garanties personnelles de l’État, dans le cadre de de la pandémie de Covid-19.

Les clients des établissements de crédit (banques) qui remplissent les conditions fixées dans le diplôme bénéficient des mesures exceptionnelles et temporaires contenues dans le diplôme.

Quiconque souhaite bénéficier de cette mesure devra, selon la BCV, en faire la demande auprès des établissements de crédit, qui devront donner le moratoire dans un délai de cinq jours ouvrables si les familles, les entreprises et les autres entités répondent aux critères.