L’entreprise financiere espagnole caixabank veut reduire sa participation au sein de Banco de fomento Angola

By | November 29, 2018

La banque espagnole CaixaBank envisage de réduire de 48,1% sa participation dans Banco de Fomento Angola (BFA), a annoncé mercredi le directeur général de la société dans un communiqué.

M. Gonzalo Gortázar, en présentant le plan stratégique 2019-2021 du groupe bancaire ibérique, a déclaré que CaixaBank souhaitait réduire sa participation, « car elle est importante et ne correspond pas à notre implication dans la gestion».

Repris par la presse portugaise, M. Gortázars’est dit satisfait de la gestion « rentable et efficace » de la banque angolaise, estimant que le pays prend également des mesures de politique économique qui « vont dans la bonne direction ».
La participation de CaixaBankau sein de Banco de Fomento Angola est indirectement détenue par le biais de Banco BPI, où elle a commencé à contrôler 94,949% du capital-actions après la passation d’une offre publique d’achat.
Banco BPI détient 48,1% du BFA depuis début 2017, année où elle a vendu 2,0% de la banque angolaise à l’opérateur de télécommunications angolais Unitel en raison de l’imposition de la Banque centrale européenne.
Au mois d’avril dernier, M. Pablo FORERO, président du comité exécutif de Banco BPI, a déclaré que l’institution préparait une offre publique de vente de sa participation de 48,1% dans Banco de Fomento Angola.
Banco de Fomento Angola est contrôlée depuis début 2017 par Unitel, le plus grand opérateur de télécommunications en Angola, où MmeIsabel dos Santos détient 25% du capital, lorsque BPI a satisfait à une exigence de la BCE et a permis de réduire ses activités en Angola avec une cession de 2% de sa participation à Unitelsoit pour un montant de 28 millions d’euros.

(macauhub)