Les entrepreneurs veulent que la communaute des pays Lusophones accorde plus d’attention a l’economie

By | July 18, 2018

Les entrepreneurs veulent que la question de l’économie devienne plus importante au sein de la Communauté des pays de langue portugaise (CPLP) et leur permette de prendre davantage de place en tant que leaders économiques, a précisé le président de la Confédération d’entreprises CPLP (Jorge Carlos Fonseca) lors d’une audience accordée par le président du Cap-Vert.

M. SalimoAbdula a déclaré à la fin de l’audience que les hommes d’affaires pensent que le temps est venu d’accorder plus d’attention à l’économie, après plus de 20 ans d’efforts de la CPLP pour consolider la culture et la langue, selon l’agence de presse capverdienne Inforpress.

« Nous avons quelque chose en commun : le facteur économique, l’usage de la langue portugaise et la communication que nous voulons exploiter », ajoutant que « ce qui nous manque, c’est le courage politique, parce que les entrepreneurs ont déjà cette vision mature et nous attendons des politiciens à ouvrir les voies, et les entrepreneurs feront le reste ».

M. Abdula a déclaré qu’il s’attend à ce que des décisions concrètes soient prises au sommet en ce qui concerne la mobilité des personnes, « puisque la Confédération a déjà présenté une proposition visant à ouvrir au moins l’espace PALOP qui correspond aux pays africains lusophones, alors que la question du Portugal par rapport à l’Union européenne n’est pas résolue ».

Le Sommet des chefs d’État et de gouvernement de la CPLP, qui se tient dans la capitale du Cap-Vert a pour thème central «la culture, les peuples et les océans».
La Communauté des pays de langue portugaise (CPLP) comprend l’Angola, le Brésil, le Cap-vert, la Guinée Bissau, la Guinée équatoriale, le Mozambique, le Portugal, Sao Tomé-et-Principe et le Timor oriental.
En plus des membres, l’organisation a associé des pays observateurs tels que la Géorgie, la Hongrie, le Japon, la République tchèque, la Slovaquie, Maurice, la Namibie, le Sénégal, la Turquie et l’Uruguay.

(macauhub)