Les groupes Gigajoule Power et Total investissent au Mozambique pour importer du gaz naturel

By | November 28, 2019

Le gouvernement Selon les médias internationaux, «Gigajoule» et le groupe «Total» ont signé un accord de développement commun à Maputo, capitale du Mozambique, selon lequel le consortium démarrera à partir de la fin de 2022 via Le port de Puto importe du gaz naturel liquéfié (GNL).

Le président de Gigajoule, Johan de Vos, a déclaré à Engineering News Online que l’accord signé avec Total investirait 350 millions de dollars dans la construction de Matola, une banlieue de Maputo, afin d’importer 2 millions de tonnes de GNL ou 100 millions de gigajoules, tout en laissant une marge de manœuvre pour une expansion future.

Une publication électronique indique que le projet est similaire au déclin prématuré des gisements de gaz de Pande et Temane dans la province d’Inhambane (opéré par le groupe Sasol en Afrique du Sud). Le gaz naturel produit par ces deux gisements de gaz alimente deux centrales thermiques au Mozambique, une centrale à combustible synthétique et une raffinerie chimique en Afrique du Sud. Le gaz naturel est acheminé par un gazoduc de 865 km exploité par la «Compagnie de pipelines nationale du Mozambique» (Rompco).

Le projet comprend une installation flottante de stockage et de raffinage de gaz naturel (qui peut être utilisée pour raffiner du gaz naturel en gaz liquéfié), qui est amarrée en permanence au terminal et possède un pipeline de 15 km relié au réseau électrique sud-africain par l’intermédiaire de la société « Matola Natural Gas ».

Deuxième distributeur de gaz naturel en Afrique australe, Matola exploite un réseau de gaz naturel de 100 km à Maputo et abrite plus de 30 sociétés transformées en gaz naturel de base, ainsi que deux centrales thermiques et des stations de distribution de gaz pour véhicules.