L’Evaluation D’Angola Telecom pour la privatisation partielle est en phase finale

By | August 3, 2018

L’évaluation des actifs de la société Angola Telecom pour la privatisation de 45% de son capital est en phase finale, selon le ministre des Télécommunications et des Technologies de l’Information, M. José Carvalho da Rocha, qui a affirmé cette nouvelle jeudi à Luanda.

Angola Telecom, est une société publique de télécommunications et multimédia, fondée en 1992, a déjà reçu de l’État le titre global unifié, qui le qualifie de troisième opérateur national du réseau de téléphonie mobile, et s’évertue à fournir tout service de communications électroniques basé sur tout type de technologie.

Le ministre a déclaré que le gouvernement a l’intention de lancer le processus de privatisation partielle d’Angola Telecom dès que le vainqueur de l’appel d’offres pour le quatrième opérateur mobile sera annoncé.

La société Angola Telecom est née de la fusion des sociétés publiques Enatel (EmpresaNacional de Telecomunicações) et Eptel (EmpresaPública de Telecomunicações), et est gérée depuis 2016 par une commission intérimaire qui fournit des services commerciaux de voix et de données, mais qui enregistre des résultats financiers négatifs.

M. José Carvalho da Rocha, repris par l’agence de presse Lusa, a précisé à propos de l’appel d’offres pour le quatrième opérateur de téléphonie mobile que 18 propositions ont été reçues d’entreprises nationales et neuf de sociétés étrangères.

Le marché des télécommunications mobiles en Angola compte plus de 11 millions de cartes enregistrées, contrôlées par la société privée Unitel qui est le plus grand opérateur angolais, par Movicel qui est également une société à capitaux privés, et Angola Telecom qualifié à cet effet par son titre assigné.

(macauhub)