L’experience du Bresil dans le domaine du gaz et du petrole reste importante pour le Mozambique

By | June 15, 2018

M. Augusto de Sousa Fernando, le ministre adjoint des ressources minérales et de l’énergie du Mozambique, a déclaré à Maputo que le meilleur usage des investissements dans le secteur pétrolier et gazier au Mozambique est de tirer parti de l’expérience d’autres pays, à l’instar du Brésil présent depuis un certain déjà dans le secteur.
Lors du premier séminaire sur le pétrole et le gaz entre le Brésil et le Mozambique, le ministre a souligné l’importance des ressources humaines et de la formation du personnel mozambicain.

« Le contenu local a été, est et sera toujours une préoccupation du gouvernement parce que la loi pétrolière, en vigueur depuis 2014, comprend des commandes sur l’acquisition de biens et services, établissant des partenariats entre les étrangers et les Mozambicains », a déclaré le ministre repris par l’agence de presse angolaise AIM.

M. Sousa Fernando a déclaré que l’expérience du Brésil en matière de ressources humaines et de formation est extrêmement importante pour le Mozambique.

« Dans le cas du pétrole et du gaz, le Brésil reste et demeure le bon choix », a-t-il déclaré.

M. Omar Mithá, président du conseil d’administration de l’entreprise nationale des hydrocarbures (ENH), a souligné les propos du ministre en déclarant: «C’est une excellente occasion de recueillir l’expérience de nos partenaires brésiliens présents dans l’industrie depuis plus de 60 ans ».

Lors du séminaire, l’ambassadeur du Brésil au Mozambique, M. Rodrigo SOARES, a déclaré que le Mozambique détient un potentiel pour être le troisième plus grand exportateur de gaz du monde, explorant les énormes réserves qu’il possède dans le bassin de Rovuma.

(macauhub)