L’institution financière Bank of Cabo Verde fournit 400 millions d’euros aux banques en réponse à Covid-19

By | March 27, 2020

La Banque du Cap-Vert a approuvé un ensemble exceptionnel de mesures de stimulation et d’atténuation de l’impact du nouveau coronavirus sur l’économie du pays, aux termes desquelles le secteur bancaire devra fournir plus de 400 millions d’euros, a annoncé jeudi le gouverneur de la banque centrale.

L’une des mesures annoncées par monsieur João Serra a été la réduction du taux d’intérêt de référence de 125 points de base, de 1,5% à 0,25%. Cette mesure vise à «déclencher une réponse plus rapide et plus approfondie des banques, sans compromettre ni provoquer d’insécurité dans les segments clés du financement des établissements de crédit».

Un autre stimulant est la baisse du taux de la facilité de liquidité des prêts permanents de 250 points de base, de 3% à 0,5%, en vue, selon Serra, de maintenir la «confiance» dans les marchés, en donnant aux banques un signe de la banque centrale de sa disponibilité totale à fournir des fonds en cas de manque de liquidité bancaire.

Repris par l’agence de presse Inforpress, le gouverneur a également annoncé la création d’un nouvel instrument de liquidité à long terme, appelé Long Term Financing Monetary Operation (OMF), pour financer les banques sur des périodes allant jusqu’à trois ans et pour fixer un intérêt attractif de 0,75% pour la ligne de crédit étendue.

Monsieur Serra a également décrit une ligne de crédit pour les banques, via l’OMF, avec des conditions spéciales, à un taux d’intérêt de 0,75%, d’une valeur allant jusqu’à 45 milliards d’escudos, sur la base du portefeuille de dette de chaque banque, avec une échéance qui est la égal ou supérieur au crédit accordé.

« Cette ligne de crédit est soutenue par des titres de dette publique, des bons du Trésor et des bons du Trésor, et d’ici décembre 2020, environ 5 milliards d’escudos par mois devraient être ajoutés », faisait-il observer.

Il a également annoncé une baisse du taux d’absorption permanente de liquidité de cinq points de base, de 0,1% à 0,05%, en vue de concentrer les ressources bancaires sur le crédit à l’économie.

La baisse du taux de disponibilité minimale de trésorerie de 300 points de base, de 13% à 10%, est une autre mesure annoncée pour inciter «fortement» les banques à capitaliser les liquidités dégagées pour le crédit à l’économie, en les augmentant dans la même proportion, jusqu’à fin 2020.