L’opinion publique conditionne le mode de paiement de la dette de la compagnie Emathum

By | June 4, 2019

La décision de dissocier les revenus futurs du Mozambique provenant de l’exploration du gaz naturel dédié au paiement de dettes extérieures est due à sa difficulté à être acceptée par l’opinion publique, a déclaré le ministre de l’Economie et des Finances.

Repris par le média Notícias, le ministre Adriano Maleiane rappelé que l’accord de principe conclu en novembre 2018 mentionnait un instrument indexé sur les revenus du gaz, qui avait été supprimé dans le nouvel accord annoncé vendredi dernier.
S’exprimant samedi dans la ville de Beira, en marge de la conférence internationale des donateurs pour la reconstruction post-cyclone au Mozambique, le ministre a déclaré que, pour compenser le retrait des recettes indexées sur l’exploration gazière, le taux d’intérêt avait été révisé.

La déclaration ministérielle indiquait expressément que les revenus tirés de l’exploration de gaz naturel au Mozambique ne seraient plus utilisés pour rembourser le prêt en euro-obligation contracté par la compagnie Empresa Moçambicana de Atum dans le cadre d’un nouvel accord de restructuration.

Le nouvel accord de principes fixe les «principales conditions de la restructuration envisagée des factures du Mozambique pour un montant de 726,524 millions de dollars au taux de 10,5% arrivant à échéance en 2023», avec les membres du Groupe mondial des créanciers obligataires du Mozambique (GGMB).

La nouvelle émission obligataire, qui remplacera la précédente, s’élève à 900 millions USD et vient à échéance le 15 septembre 2031, à un taux de coupon de 5%, avec remboursement semestriel des intérêts et remboursement de huit tranches semestrielles de 112,5 millions USD à compter de 2028 jusqu’en 2031.

Les enquêtes en cours dans plusieurs juridictions impliquent Ematum dans le scandale financier des dettes cachées de l’État mozambicain pour un montant de 2,2 milliards de dollars et incluent des sociétés publiques ProIndicus et Mozambique Asset Management.