Macao doit offrir à la région de la grande baie une relation privilégiée avec les pays de langue portugaise

By | July 8, 2019

La diversification de l’économie de Macao axée sur les relations avec les pays lusophones est essentielle pour que le territoire puisse trouver sa place dans la région de la grande baie, a déclaré le directeur exécutif de l’institution financière National Ultramarine Bank (BNU).

M. Carlos Cid Álvares précisait que Macao devrait jouer un rôle de facilitateur dans les relations commerciales entre la Chine et les pays lusophones, « qui constitue un aspect qui lui permet de conserver sa pertinence pour ce patrimoine culturel ».

Dans des déclarations publiées au bulletin du Forum de Macao, le directeur exécutif de l’institution financière Banque Nationale Ultramarine – BNU a rappelé que la BNU coopérait activement avec la succursale de la Banque de Chine à Macao afin de créer une plate-forme pour explorer les opportunités commerciales potentielles.

« Le protocole de coopération signé en 2015 nous permet également de conjuguer nos efforts pour promouvoir l’expansion des entreprises sur le marché chinois et dans les pays lusophones, en l’occurrence par l’intermédiaire du groupe Caixa Geral de Depósitos », faisait-il observer.
Pour M. Carlos Álvares, la collaboration entre les institutions financières est fondamentale pour répondre aux besoins du marché de manière plus rapide et efficiente, en proposant une large gamme de produits et services aux entreprises.

S’agissant plus particulièrement de la banque qu’il dirige, il a souligné que l’institution financière Banque Nationale Ultramarine – BNU avait une responsabilité accrue dans le soutien du développement de Macao en tant que plate-forme financière entre la Chine et les pays lusophones.

« Non seulement parce que c’est l’une des deux banques émettrices, mais aussi parce que la croissance et la prospérité de Macao sont inextricablement liées à celles de la banque », révélait M. Carlos Álvares.
M. Calos Cid Álvares a rappelé que la BNU était la première banque commerciale de Macao à servir la population et les entreprises locales, ainsi que les entreprises et les hommes d’affaires souhaitant s’y installer, en fournissant tout le soutien nécessaire à leurs opérations à Macao, ainsi qu’à l’étranger.

Le directeur exécutif de la BNU a souligné que les services financiers étaient l’un des aspects essentiels à prendre en compte dans le succès de Macao en tant que plate-forme de services entre la Chine et les pays lusophones.

« Il est très important de développer et d’approfondir cette composante, car il est nécessaire pour les entreprises de considérer Macao comme un centre de services intégrés, où ces entreprises peuvent trouver des instruments financiers les mieux adaptés à leur expansion dans la région de la Grande Baie ainsi que dans les pays lusophones, précisait-il.

Soulignant que Hong Kong est un centre financier de standard mondial, M. Calos Álvares a souligné que Macao devait miser sur ses caractéristiques spécifiques et sur l’offre de services distincts à un secteur de niche qui, en raison de ses caractéristiques, peut facilement être capturé, -lusophones.

À cet égard, le Forum pour la coopération économique et commerciale entre la Chine et les pays lusophones a continué de proposer un ensemble d’initiatives visant à partager des informations et des expériences et à identifier les opportunités pour les entreprises participantes.

Ces initiatives comprennent la plate-forme en construction pour les services de coopération commerciale entre la Chine et les pays lusophones, ainsi que la Fédération des entreprises de Chine et des pays de langue portugaise, qui a été créée lors de la 5ème Conférence ministérielle du Forum des ministres des Affaires étrangères. Macao, tenue en octobre 2016.

Enfin, M. Carlos Álvares a souligné l’important signal du gouvernement central chinois avec le transfert du siège, à Macao du Fonds de développement et de coopération entre la Chine et les pays lusophones.