Macao, point de convergence d’opportunités ciblées pour le trinôme Chine, Portugal et pays lusophones

By | February 23, 2017

Macao remplit les conditions requises pour devenir un point focal pour la coopération triangulaire entre la Chine et le Portugal et les pays lusophones, dans lesquels ont misé les autorités portugaises et chinoises.

A la conférence qui s’est tenue mardi à Lisbonne sur le thème : « Macao – Un pont dans les relations économiques entre la Chine et les pays lusophones », M. Nie Quan, le conseiller politique à l’ambassade de Chine à Lisbonne, a déclaré que la coopération économique, l’un des «cinq piliers servant « de pont » à la Région administrative spéciale, ne se limite plus à des questions bilatérales, en revanche, des « projets trilatéraux » devraient être initiés.

« Ce monde est plein d’incertitude, cependant nous restons confiants quant au rôle clé joué par Macao dans l’accélération des relations économiques entre la Chine et les pays lusophones », a précisé le diplomate chinois, ancien résident à Macao.

Au-delà de la croissance économico-commerciale, a-t-il précisé, le «pont» de Macao est basé sur ses caractéristiques particulières: territoire bilingue, situation géographique privilégiée, des infrastructures et un environnement pour le commerce, en plus des liens historicio – culturels et multiséculaires avec les pays lusophones.

Parmi les autres piliers, a déclaré M. Quan, on peut citer la reconnaissance de leur rôle par les pays lusophones et l’ «appui sans conteste » du gouvernement central de la Chine vis-à-vis de Macao dans son rôle en rapport avec les pays lusophones, soutenus par des mesures spécifiques adoptées lors de la conférence ministérielle du Forum Macau.

Le dernier pilier est l’ « impérieuse nécessité » pour Macao de diversifier son économie qui, combinée à la «mission» conférée par le gouvernement central, réunit les conditions pour tirer le meilleur parti de l’opportunité créée.

Le Pr Fernanda Ilhéu, chercheur à l’Institut d’Economie et de Gestion (ISEG) et coordinatrice de China Logus (centre de consultation du centre d’études de gestion de l’ISEG), a déclaré que Macao va maintenant accueillir les institutions qui gèrent des fonds en provenance de la Chine vers les pays lusophones, ce qui peut être bénéfique pour toutes les parties, ce qui accroît les possibilités de coopération triangulaire à un moment où se déploie la stratégie « Une Voie – Une Courroie ‘One Road-One Belt’ ».

« Je pense que, nous souhaitons, tous ensemble avec la Chine, être partie prenante dans cette stratégie ‘Une Courroie-Une Voie’, avec Macao remplissant activement son rôle encore en terme de relation et de la connaissance », a déclaré le chercheur.

M. Severino Cabral, président de l’Institut brésilien d’études Chine et Asie-Pacifique (IBECAP), a quant à lui déclaré que la situation actuelle apporte également la possibilité pour «  le Portugal à redorer son image », en profitant, «grâce à Macao, du leadership offert par la relation spéciale avec l’univers chinois ».

En effet, « Macao a créé dans ce concept extraordinaire d’un pays, deux systèmes, tout en maintenant le Portugais comme langue officielle (…) symbolisant simultanément un univers linguistique et de culture portugaise et chinoise », présent dans différents continents, a précisé l’universitaire brésilien.

La conférence qui s’est déroulée en une journée, pour laquelle Macauhub était le partenaire média, a enregistré la présence de fonctionnaires du secteur financier, y compris de M. Pedro Cardoso de la Banco Nacional Ultramarino, ainsi que les responsables de Banco Santander Totta, BCP Capital, Fosun, Energias de Portugal , Redes Energéticas Nacionai et Porto de Sines.

Le Président de la république portugaise qui a effectué la clôture, a prévu que 2017 peut se révéler «une année particulièrement importante dans l’approfondissement des relations » entre le Portugal et la Chine, avec une approche chinoise bénéfique pour l’Union européenne.

« Tout indique qu’il est prévu que dans les années à venir, il y aura un approfondissement des relations entre ce monde et la Chine. Et le Portugal – dans les trois communautés [Union européenne, la Communauté des pays de langue portugaise (CPLP) et la communauté ibéro-américaine] – sera un partenaire actif et important dans cette relation », a t-il précisé.

« Mais le monde est une constellation. Avec de nouveaux vecteurs stratégiques. L’un des atouts pour le Portugal est de ne pas découvrir la Chine pour la première fois. Macao en est la preuve», a déclaré le chef d’Etat portugais.

(Macauhub)