Mozambique : La mise en œuvre de l’EITI coûte plus d’un million de $

By | January 18, 2017

Le Mozambique doit dépenser annuellement au moins 1 million de dollars pour mettre pleinement en œuvre l’Initiative pour la transparence des industries extractives (ITIE), a déclaré mardi à Maputo le coordinateur national de l’ITIE.

M. Custodio Nguetane s’est exprimé à l’issue d’une audience accordée par le Premier ministre mozambicain, M. Carlos Agostinho do Rosario, au président du Conseil international de l’ITIE, M. Fredrick Reinfeldt, en visite au Mozambique, selon l’agence de presse mozambicaine AIM.

Le coordonnateur national de l’ITIE a déclaré que la mise en œuvre de l’initiative a été financée à plus de 90% par les donateurs internationaux, un processus mené par la Banque mondiale et que la modeste contribution du Mozambique s’élève à 42 000 dollars.

Les coûts liés à la mise en œuvre de l’ITIE sont fondamentalement liés à la diffusion de l’information, « de sorte que les rapports soient accessibles à tous, en particulier à ceux qui sont présents dans les zones minières », a déclaré M. Nguetane.

Le Mozambique a obtenu en 2012 le statut d’e pays ayant une industrie extractive transparente en 2012 et la réévaluation de ce statut, qui a lieu tous les trois ans, est prévue en février.

Le Mozambique a publié six rapports depuis qu’il a rejoint l’initiative en 2009, le prochain rapport devant être publié d’ici la fin de l’année, un document qui devrait inclure des données pour les exercices 2015 et 2016.
(macauhub)