Mozambique : Le Japon annonce le gel de l’aide

By | July 14, 2017

Le Japon a gelé 100 millions de dollars de dons et de prêts au Mozambique en raison du scandale des prêts non divulgués par deux entreprises publiques, a annoncé le responsable de l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) au Mozambique.

M. Katsuyoshi Sudo, repris par l’agence de presse africaine APA, a déclaré que les fonds seront publiés après que le gouvernement mozambicain parviendrait à un accord avec le Fonds monétaire international (FMI), qui a gelé l’aide au Mozambique jusqu’à la publication d’un audit des prêts.

Le représentant de la JICA a également déclaré que les relations économiques entre le Japon et le Mozambique, où les Japonais appliquent annuellement entre 120 millions de dollars et 140 millions de dollars en dons, prêts et financement de projets, ne seront pas affectées.

Une mission du Fonds monétaire international est arrivée à Maputo lundi, où il restera jusqu’au 19 juillet, afin d’analyser avec les autorités mozambicaines les conclusions de la vérification des prêts non déclarés réalisée par le cabinet Kroll Associates UK.

Le FMI estime que la publication du rapport des résultats de l’audit constitue une étape importante vers la transparence concernant les emprunts contractés par la société mozambicaine Ematum et les prêts non divulgués impliquant les entreprises publiques Proindicus et Mozambique Asset Management (MAM).

Il estime toutefois que «les lacunes en matière d’information persistent, en particulier en ce qui concerne l’utilisation des prêts», d’un montant de 2 milliards de dollars, prêts contractés par les entreprises publiques détenues par les services d’information et de sécurité de l’État (SISE), qui n’ont pas été divulgués en 2013 et 2014 au parlement et aux partenaires internationaux.