Mozambique : Le port de pêche de Beira aura une gérance et une gestion privée

By | November 27, 2019

Des investisseurs du Mozambique, d’Espagne, de Chine et de Maurice ont exprimé leur intérêt pour la gestion du port de pêche de Beira, province de Sofala au centre du Mozambique, a déclaré M. Carlos Calenga, directeur de la société de gestion du port.

Il a également précisé au média Notícias, Maputo, que les détails du cahier des charges avaient déjà été préparés et envoyés au ministère de la Mer, des Eaux continentales et des Pêcheries pour le lancement d’un appel d’offres public international.

« L’idée derrière le lancement d’un appel d’offres public international est de garantir la rentabilité, l’efficacité et la productivité du port de pêche grâce à un partenariat public-privé », a déclaré monsieur Carlos Calenga.

Le e port de pêche de Beira a été récemment reconstruit après avoir été détruit par le cyclone Eline. En février 2000, il a atteint la capitale de la province Sofala, grâce à un prêt de 120 millions de dollars, somme octroyé par la Chine.

Le contrat, exécuté par la CHEC (China Harbour Engineering Company), a permis d’étendre la jetée de 188 mètres à 377 mètres, ce qui a permis d’amarrer 16 navires industriels en même temps par rapport aux huit précédents.

Il disposait également de six chambres froides, d’une usine de fabrication de glace de 60 tonnes par jour, d’une salle de traitement du poisson de 50 tonnes par jour, d’une capacité de traitement des déchets de 700 000 tonnes par an et d’autres améliorations permettant de: le plus grand et le plus moderne port de pêche du genre au Mozambique.

La pêche artisanale est pratiquée dans la région par 21 000 pêcheurs, semi-industrielle par 13 armateurs avec 24 bateaux à moteur hors-bord, tandis que la pêche industrielle implique sept sociétés avec 54 bateaux.