Mozambique : Les entreprises du corridor de Nacala adoptent une dénomination commerciale unique

By | April 9, 2020

Les sociétés du Nacala Corridor, au Mozambique septentrional, utiliseront désormais un nom commercial unique, appelé Nacala Logistics, qui est le résultat de la fusion des marques de chacune, a informé le président du conseil d’administration des sociétés du Nacala Corridor.

Monsieur Welington Soares, PDG de Nacala Corredor a déclaré que la marque intégrée a été créée dans le but de dynamiser et de favoriser, de plus en plus, les relations commerciales entre les entreprises mozambicaines dans le corridor de Nacala, à savoir le Northern Development Corridor (CDN) et le Integrated Logistics Corridor of Nacala (CLN) et Central East African Railways (CEAR) et Vale Logistics Limited (VLL), du Malawi, ainsi qu’avec les utilisateurs de leurs services.

À cette fin, il ajoutera de la valeur à la chaîne commerciale et facilitera la gestion de l’ensemble du Corridor.

Monsieur Welington Soares a également déclaré qu’avec la nouvelle identité, il devrait renforcer les deux principales activités, la logistique du charbon et le fret général, optimiser leurs processus et faciliter l’identification d’un seul prestataire de services devant le public.

«Nacala Logistics est une marque sûre, fiable, productive, efficace et inclusive. Cette identité renforcera le positionnement du Corridor en tant qu’entreprise solide et responsable », a déclaré monsieur Soares, propos repris dans un communiqué.

La nouvelle marque n’interfèrera pas avec l’identité juridique de chacune des sociétés, c’est-à-dire que chacune continuera à honorer ses engagements juridiques et fiscaux de manière isolée.

« Nous voulons renforcer que ce changement de nom commercial ne signifie pas que nous allons créer une nouvelle entreprise », selon les explications de M. Soares.

Les sociétés CDN et CLN, au Mozambique, CEAR et VLL, au Malawi, resteront sur le marché et paieront leurs contributions à l’État, en plus de continuer à garantir l’emploi à plus de 2500 travailleurs que nous avons dans nos opérations », révélait monsieur Welington Soares.