Mozambique : Les gains en capital consacrés à l’augmentation des dépenses d’urgence

By | November 28, 2019

Le ministre de l’Economie et des Finances du Mozambique a déclaré que le gouvernement mozambicain avait retiré 248 millions de dollars d’un impôt sur les plus-values ​​de 880 millions de dollars sur la vente des actifs du groupe Anadarko Petroleum au groupe Total afin de financer « des dépenses d’urgence ».

Le groupe français Total a acquis la participation de 26,5% du groupe américain dans le bloc 1 du bassin de Rovuma, dans la province du Cap Delgado, pour un prix total de 3,9 milliards de dollars US au mois de septembre dernier. Western American Petroleum Group avait précédemment acquis Anadarko Petroleum Group.

Selon les médias es médias mozambicains rapportent que le ministre Adriano Maleiane a assuré que le retrait serait utilisé de manière « responsable » et que jusqu’à présent, seule la moitié des fonds avait été utilisée pour des dépenses d’urgence, y compris la levée de fonds pour le déficit électoral et les ouragans d’Idai et de Kenneth. 

« Il faudrait garantir que les gains en capital seront conservés sur un compte spécial dans des banques mozambicaines », précisait le ministre de l’Economie et des Finances à Maputo lors d’une cérémonie de lancement de la recherche sur le secteur bancaire mozambicain. L’étude a été préparée par KPMG en collaboration avec l’Association des banques du Mozambique.