Possibilite de regularisation en 2019 pour les entreprises Angolaises ayant des dettes fiscales depuis 2017

By | January 8, 2019

Les entreprises ayant des dettes fiscales, douanières et sociales contractées jusqu’en décembre 2017 pourront les régulariser sans payer d’intérêts, d’amendes ni de coûts de procédure, a annoncé le ministre angolais du Développement économique et social.

M. Manuel Nunes Júnior, qui s’exprimait dans une interview publiée dans l’édition de lundi de Jornal de Angola, a déclaré qu’il s’agissait d’une mesure d’incitation fiscale et de soutien aux entreprises nationales, fondée sur le régime exceptionnel figurant dans le budget général de l’État pour l’exercice 2019.

Le ministre a assuré que quiconque souhaite s’acquitter en une seule fois de la dette, s’abstenant de le faire par mensualités, bénéficiera d’une réduction de 10% sur sa valeur totale, une mesure importante qui allégera considérablement le fardeau fiscal des entreprises nationales.

« Les véritables créateurs de richesse du pays doivent être des entrepreneurs. On ne peut pas parler d’une économie de marché sans entrepreneurs, sans entreprises, sans personnes capables de prendre des risques en fonction des retours qu’ils attendent des investissements qu’ils réalisent », at-il souligné.

Selon le ministre, cette mesure d’incitation fiscale a lieu l’année du programme d’appui à la production nationale, au remplacement des importations et à la promotion des exportations (Prodesi), selon l’agence de presse Angop.

Le programme sera développé par le secteur privé et impliquera la mise en place de rangs productifs de 53 produits déjà fabriqués en Angola, mais l’intention du gouvernement, selon le ministre, est d’accroître sa part du marché intérieur par rapport aux produits importés, ainsi que l’incorporation de la valeur ajoutée locale dans le processus de production.

(macauhub)