Sao Tome et Principe : Dans le cadre du financement par la Chine, le Parlement débat sur une modification du budget

By | July 25, 2017

Mardi, devrait commencer les discussions par le Parlement de São Tomé et Príncipe au sujet d’un projet de budget rectificatif pour cette année, en vue d’inclure le financement de la nouvelle coopération du pays avec la République populaire de Chine, selon une source parlementaire à laquelle Macauhub a eu accès.

La proposition pour le budget rectificatif de 2017, approuvé en mai dernier par le Conseil des ministres, a été jugée «inévitable» par le gouvernement en vue d’«une volonté exprimée par la Chine d’initier un nouveau cycle de coopération pour le développement axé sur de nouveaux domaines d’intervention et de nouveaux financements. »

Le financement chinois, estimé à un peu plus de 146 millions de dollars, est le résultat de la mise en œuvre de l’accord général sur la coopération économique, scientifique et culturelle, signé en avril dernier à Beijing, après le rétablissement en décembre 2016 des relations diplomatiques entre les deux des pays.

En plus des accords spécifiques, en particulier dans les secteurs de l’énergie, du tourisme, de la santé et de la pêche, la Chine s’est également déclarée disposée à financer la construction du port en eaux profondes, la modernisation de l’aéroport international de São Tomé, ainsi que l’annulation d’une dette évaluée à 28 millions de dollars.

Le cadre budgétaire pour les fonds de coopération chinois sera conforme aux recommandations du Fonds monétaire international (FMI), qui a complété un examen de deux mois du programme macroéconomique de l’archipel afin d’ajuster les dépenses aux recettes et de réduire le déficit budgétaire à 1,8% de la masse brute Produit intérieur en 2017.

En réponse aux exigences du FMI, le gouvernement a décidé en mai dernier de réduire les carburants alloués à la plupart des institutions publiques et des avantages salariaux supplémentaires, ainsi que d’autres dépenses publiques de 30% selon des mesures classées comme «transitoires».

Le budget de l’État de l’année 2017, approuvé à la fin janvier, comprend des dépenses d’un peu plus de 133 millions d’euros, soit une augmentation de 23,4% par rapport à l’exécution budgétaire prévue jusqu’en décembre 2016.

S’adressant à Macauhub à São Tomé, le porte-parole du bureau parlementaire, Sualiz Dendê, a déclaré que le débat sur la proposition pour le budget rectificatif de 2017 pourrait durer trois ou quatre jours.