Un entrepreneur chinois livre au gouvernement angolaisle chemin de fer de Benguela

By | October 4, 2019

La ligne de chemin de fer de 1 444 kilomètres reliant Lobito à Luau est sur le point de répondre au flux de passagers et de marchandises au cours des prochaines années, a annoncé jeudi la société CR20 Angola International, responsable de la société, à Lobito en reconstruisant cette ligne de chemin de fer.
Monsieur

Han Shu Chen, qui s’exprimait lors de la cérémonie de réception définitive des travaux de reconstruction du chemin de fer de Benguela (BFC) par le ministère des Transports, cérémonie qui s’est tenu à la gare de passagers de première classe de Lobito, a assuré que le chemin de fer pleinement opérationnel 10 ans après le démarrage de la filiale China Railway 20 Bureau Group Corporation.

Le directeur général de CR20 Angola International Company a souligné que la CFB était devenue un corridor international reliant deux océans, l’Atlantique et l’Indien, après le départ en juillet dernier du train de luxe du voyagiste sud-africain Rovos Rail. Tanzanie et à travers la Zambie et la République Démocratique du Congo pour atteindre Lobito.

Bien que la ligne ait déjà été livrée aux autorités angolaises, Han Shu Chen a assuré que la société continuerait à fournir une assistance technique pour les travaux de maintenance, assurant ainsi la sécurité et la facilité d’utilisation de la ligne en liaison avec CFB, selon l’agence de presse Angop.

«Après la livraison définitive de la ligne, nous ne quitterons pas CFB. Nous avons toujours des équipes permanentes le long de la ligne pour les travaux de maintenance », assurait-il, précisant que la durée de vie de cette ligne, bien que longue, dépendrait de sa maintenance.

Témoin, M. Leopoldo MUHONGO est vice-gouverneur de la province de Benguela, chargé des services techniques et de l’infrastructure ; l’acceptation définitive des travaux de reconstruction du chemin de fer de Benguela, rédigée en portugais et en chinois, a été signée par le directeur Ottoniel Daniel, de l’Institut national des chemins de fer angolais, monsieur Luís Teixeira, président de la BFC, et Han Shu Chen, contractant du CR20 pour les chemins de fer chinois.

Après une destruction totale causée par la guerre civile, les convois de la BFC sont rentrés de Lobito à Luau en 2015, près de 30 ans plus tard. Cela n’a été possible que grâce à la reconstruction de la ligne, une entreprise majeure que le gouvernement a confiée en janvier 2006 à l’entreprise de construction CR-20, d’un coût estimé à 1,8 milliard de dollars et financé par une ligne de crédit de Chine.

Avec une longueur de 1344 kilomètres allant de Lobito à Luau et 67 stations et coureurs entre les provinces de Benguela, Huambo, Bié et Moxico, CFB compte actuellement 48 locomotives achetées au groupe américain General Electric (GE Transportation) et 66 voitures, entre la 1ère 2ème et 3ème classes.