Une entreprise brésilienne fournit du café à deux torréfacteurs en Chine

By | August 13, 2019

Café Santa Monica est une société brésilienne qui devrait fournir du café pour nourrir deux unités de torréfaction construites en Chine dans le cadre d’un mémorandum d’accord signé à Shanghai, a annoncé Investe São Paulo dans un communiqué.

InvestSP, l’agence de promotion des investissements de l’État de São Paulo, a précisé que le mémorandum impliquait le fonds d’investissement Greenfield Capital et le gouvernement chinois, avec un investissement global de 1 500 millions de dollars US pour la construction des deux unités de torréfaction et l’installation de 100 000 distributeurs automatiques.

Le Directeur des affaires internationales au Café Santa Monica, M. Colin James Francis a déclaré dans un communiqué que la société devrait exporter environ 100 000 sacs de café de 60 kilogrammes au cours des 12 prochains mois, avec des revenus d’environ 25 millions de dollars.

L’accord permettra à la société brésilienne de commercialiser le café de São Paulo directement sur le marché chinois, assurant ainsi de meilleures marges de compensation tout au long de la chaîne de production, selon InvestSP.

Le café Santa Monica exporte déjà dans plus de 30 pays et a récemment commencé ses premières livraisons vers la Chine, mais en petites quantités, ce mémorandum devrait lui permettre d’accroître considérablement sa participation sur ce marché.

La signature de l’accord entre Café Santa Monica, Greenfield Capital et le gouvernement chinois a eu lieu lors de la mission Chine 2019, organisée par InvestSP, dont l’entourage était composé du gouverneur, M. João Doria, de cinq secrétaires d’État et de 31 entreprises brésiliennes intéressées par le développement des relations commerciales avec la Chine.